Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

23 mars 2007

Les bons bons légumes

Aujourd'hui était un grand jour! Après des années à désirer ardemment recevoir mon petit panier de légumes biologiques, ce dernier est finalement arrivé! J'ai pour la première fois entendu parler de ce genre de paniers au Québec grâce à Équiterre et à Laure Waridel. J'adore le principe: on s'inscrit à une ferme, on paie d'avance (habituellement entre 200 $ et 400 $) les agriculteurs et pendant une vingtaine de semaines, nous allons chercher notre panier de légumes frais et bio à un point de chute. Le prix semble exorbitant au début, mais comme les paniers sont habituellement énormes, nous n'avons pas à acheter d'autres fruits et légumes pendant ces semaines. Et le plus important, à mon avis, c'est qu'on encourage des producteurs locaux. Imaginez la fraîcheur de vos aliments quand ceux-ci sont cueillis quelques heures seulement avant de vous être livrés. Les légumes d'épicerie, eux, subissent souvent un long voyage (surtout l'hiver) et peuvent rester sur les tablettes pendant de longues journées.

Donc, les paniers Équiterre pour moi étaient une certitude, mais une certitude éventuelle. Comme les paniers sont plutôt gros, ils ne sont pas vraiment désignés pour une personne seule. L'idée d'avoir tous ces bons produits et de ne pas les utiliser ne me tentait pas, alors j'ai pris mon mal en patience. Jusqu'à la semaine dernière... Lorsque Caroline à Londres m'a parlé d'un programme semblable en Angleterre, GG et moi avons fait des recherches, mais la ferme en question ne desservait que la région de Londres. Cependant, nous avons trouvé une autre ferme tout près d'ici qui livre des paniers chaque semaine et nous nous sommes inscrits! Et j'ai même reçu ma première boîte ce matin!P1000837

Je tripe! C'est comme Noël! Le principe de Riverford est plus ou moins semblable à celui d'Équiterre: les produits sont tous certifiés biologique, on fait affaire à des producteurs locaux et le contenu de la boîte change chaque semaine, suivant le gré des récolte. Par contre, chez Riverford, on ajoute aussi quelques produits venus d'ailleurs compte tenu du climat anglais. Car oui, il sera difficile de faire pousser des oranges sanguines dans le coin. Tous les produits étrangers sont bien mentionnés, ils arrivent par camion ou bateau seulement et sont tout de même biologiques et certains sont équitables. Avec Riverford comme avec Équiterre, nous ne choisissons pas le contenu de notre panier, mais avec Riverford, nous pouvons choisir le format du panier chaque semaine. Et comme nous payons une commande à la fois, si nous partons en voyage, nous n'avons pas à commander, à payer et à gaspiller un panier. J'adore! Comme premier panier, nous avions choisi un mélange de fruits et de légumes. Nous avons reçu, en plus des fiches-recettes pour accompagner les légumes de la semaine, des poireaux, du brocoli violet, de la laitue batavia, des champignons, des avocats, des courgettes, des verdures, des bananes, des poires et des pommes. Et du chocolat. Bien oui! Vous ne saviez pas que ça pousse dans les champs en Angleterre? Ma première impression? Super! Nous avons déjà entamé le panier en mijotant un sauté thaï ce soir. Malheureusement, nous avons jeté la laitue batavia (venue de France) aux ordures, car elle était infestée de bestioles. Dommage, mais on me la remplacera quand j'en ferai part aux agriculteurs la semaine prochaine.

Si vous habitez près d'un ferme où on offre ce genre de programme, n'hésitez pas!

Posté par melodie1974 à 00:26 - De tout et de rien - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Bravo !

    Wow ! T'as un vrai beau site, regarde le mien si ça te dis !


    http://avocat-montreal.blogspot.com

    Posté par Mike, Avocat, 29 février 2008 à 03:24
  • Je suis super contente pour vous ! C'est vrai que c'est Noël chaque semaine! (Mais cependant, je suis jalouse parce que Noël commence beaucoup plus tôt chez-vous... Ici, je reçois mes premiers paniers début juin seulement...) ...Wow! Toute une variété! Nous, ils ne mettent que ce qui pousse dans les 4 fermes bio associées. Des produits très locaux, quoi (On n'a pas de bananes, hein!) Au fait, ils ont planté les bananiers quand, pour pouvoir certifier ça bio?? Je vous souhaite de beaux paniers cadeaux!

    Posté par Tartine, 23 mars 2007 à 01:14
  • Ouiii ! J'avais ce genre de panier quand j'habitais à Québec. Malgré le fait qu'il m'arrivait de «perdre» des légumes (à deux, c'est pas toujours évident de passer la totalité du panier en 1 semaine!), j'appréciais beaucoup la diversité des légumes qu'on me donnait.
    J'avais regardé avec Équiterre pour en avoir ici, à Montréal, mais on dirait que ça n'adonne tout simplement pas ... et le fait de partir quelques temps pendant les vacances d'été viennent un peu complexifier la chose.
    Quoi qu'il en soit: bravo pour avoir poursuivi l'initiative outre-mer !!!

    Posté par Genevieve, 23 mars 2007 à 02:34
  • Un peu avant de migrer vers le Lac(!), j'avais entendu parler de l'idée et je trouvais ça emballant. Depuis, nous pouvons avoir un potager, mais je rêve secrètement de produire moi aussi mes petits paniers (depuis que j'ai 5 acres de terrain)

    Je trouve ça super en tout cas! )))

    Posté par Charlie Bobine, 23 mars 2007 à 03:50
  • OGM quand tu nous tiend...

    J'étais hier soir à une réunion contradictoire entre un cadre de Monsanto (Mr Fichet) et un scientifique du CRIIGEN (Mr Seralini). Il a été dit qu'au Canada. à cause de l'utilisation importante d'OGM, il n'y a plus de producteur pouvant être certifié BIO. Qu'est-ce qui se dit au Canada??? Ici, beaucoup sont contre (86% de la population) et l'état les a quand même authorisés, pouvant être présent dans les produits jusqu'à 0.9% sans étiquetage.

    Pour les bêbêtes dans la salade, il faut savoir ce qu'on veut!!! On ne peut pas avoir du bio sans dégâts latéraux mineurs (poux, limaces...), car qu'est ce qu'on veut? Non seulement pas d'engrais chimiques, mais aussi pas de pesticides (qui même vendu Bio par Monsanto, Roundup Bio, mettent 14 jours à se dégrader et ont largement le temps de "traiter" des kilomètres de rivière!) Alors, il reste la bonne vieille méthode du lavade à la main, feuille par feuille, en essayant d'économiser l'eau! J'ai la chance de pouvoir faire mon jardin (je viens de planter des plans de salades qui sont sous la neige depuis 3 jours!!!) et comme je ne traite pas, on a plein de bêbêtes (c'est par vagues), c'est comme ça!!!
    Tout ceci pour te dire qu'il ne faut pas en vouloir à ce producteur qui a certainement mis tout son savoir faire et sa sueure pour produire et te fournir une (belle) salade toute bio!!!

    Il faut encourager ce systeme de distribution, bravo et merci!

    Posté par Gcoq, 23 mars 2007 à 08:15
  • Super! C'est plus souple avec Riverford qu'avec Équiterre en plus. J'ai adoré vivre cette expérience un été, dans la banlieue ouest de Montréal. C'est là que j'ai découvert la bette à carde et plein d'autres affaires que je n'avais jamais mangé auparavant!

    Posté par Caroline_Londres, 23 mars 2007 à 08:24
  • Gcoq: Je ne sais pas ce qui se passe exactement au Canada, mais je sais qu'effectivement, beaucoup d'OGM sont utilisés pour les céréales (soya, blé, etc.)et honnêtement, la majorité de la population s'en fiche un peu. Mais ton gars avait tort à propos d'aucun produit certifié bio, car si tu vas sur le lien d'Équiterre, tu verras que certaines fermes font pousser des légumes certifiés bio.

    Pour ce qui est des bestioles, faut pas me prendre pour une nunuche! Elles ne me dégoûtent pas, et comme je fais aussi pousser des légumes, je sais que ça arrive. Mais quand une laitue est à moitié pourrie et infestée de mouches noires, de vers blancs, de pucerons rouges et de bébittes vert fluo, j'abandonne. Tu la veux? J'ai même essayé de la laver avec du savon à vaisselle, mais il y a des trucs qui collaient. Tant pis. Je n'en veux pas au producteur, mais je vais lui en faire part quand même. Voilà.

    Tartine: Effectivement, le climat du sud de l'Angleterre, même s'il est parfois "mouillé", permet ce genre de paniers toute l'année. C'est vraiment bien! Pour les bananes, elles viennent de l'Espagne... Le réchauffement de la planète n'est pas encore assez fort pour permettre les bananiers dans le Hampshire.

    Geneviève: C'était la même chose pour moi à Montréal. Je partais souvent l'été alors j'aurais perdu presque 1/3 des paniers...

    Caro: C'est une des beautés du panier, les nouveaux produits. On se force à cuisiner des trucs qu'on n'aurait pas fait autrement.

    Charlie: C'est un beau projet, ces paniers. En plus, ton père pourrait t'aider!

    Posté par Mélodie, 23 mars 2007 à 10:35
  • C'est dommage que les gens s'en foutent des OGM (ici ou ailleurs!!!) parce que tout n'a pas encore été assez étudié pour l'instant.
    Pour le Bio au Canada, franchement, je n'en sais rien, et c'est pas hasard que j'entends parlé du Canada et que je lise un billet dessus. Je me doute bien que s'il y a une distribution bio, il y a du bio (faut pas me prendre pour un nunuche ) c'est aussi pour ça que je demandais l'avis de quelqu'un de là-bas.

    Pour ta salade, il reste plus que le composte semble-t-il!!!
    A+

    Posté par Gcoq, 23 mars 2007 à 12:55
  • C'est vrai que c'est dommage que les gens s'en fichent des OGM, mais j'imagine qu'avec le temps et l'éducation, on améliora tout ça. Je sais que la France est TRÈS avancée sur ce point, mais je pense qu'au Canada, comme le climat est difficile et les saisons de récoltes sont courtes, les agriculteurs ressentent le besoin d'utiliser des graines OGM pour pouvoir survivre et exporter leurs produits. Les prairies canadiennes ne vivent pratiquement que des céréales et comme elles ne peuvent pas faire plusieurs récoltes par saison, LA récolte doit être bonne. C'est un cercle vicieux, je m'en rends compte. Je ne connais pas assez le milieu pour dire que je suis d'accord ou non avec eux, mais ce serait quand même TRÈS facile d'au moins obliger l'étiquetage des OGM. Tous les produits en magasins ont le pourcentage de gras, de sucre, de vitamines, etc. Alors pourquoi pas la mention OGM ou non?

    Posté par Mélodie, 23 mars 2007 à 13:36
  • Pour les amis du Québec qui ont peur de perdre des paniers à cause des vacances, il ne faut pas que ça vous arrête: J'ai contacté ma gentille fermière directement et lui ai expliqué que nous partions chaque été pour 3 ou 4 semaines et elle a accepté très facilement de m'accommoder (et c'était très raisonnable ): elle répartit la somme des paniers annulés dans mes autres paniers, par exemple en doublant les légumes dans les premiers paniers du printemps qui sont évidemment moins fournis que ceux de l'automne. Elle me met aussi quelques produits maisons comme du pesto et des confitures qu'elle fait elle-même avec son basilic et ses framboises, ce qui fait que je ne perds rien de mon montant. Il ne faut pas hésiter à demander... On peut aussi faire cadeau d'une semaine de panier à un ami peu convaincu: après avoir goûté à ce plaisir, ça fera sans aucun doute un nouvel adepte!

    Posté par Tartine, 23 mars 2007 à 13:55
  • Je ne suis pas au courant du dossier OGM-Canada, si ce n'est que je sais ce que tout le monde sait: la Canada lambine (et le mot est faible) à étiqueter ses produits!! Sans compter qu'il accepte ce que l'Europe a interdit depuis longtemps concernant bien des produits alimentaires. Ouvrir le débat OGM ouvre aussi celui des produits «pharmaceutiques». Le Canada est tellement tolérant. Tellement stupide! C'est fou ce que le monde ingurgite! Ça fait froid dans le dos.

    Pour le bio, mon Dieu! Je pensais (au Québec) du moins, que la tendance allait de plus en plus vers ça pour les petits producteurs. Dans le sens où c'est de plus en plus «in» de bouffer bio! Et que les gens sont de plus en plus conscientisés à ce sujet. Mais c'est certain qu'être certifié «bio» est long et difficile. Mais l'entre-deux: cultiver bio, sans être nécessairement certifié, est vraiment intéressant (à défaut d'être capable d'être certifié) et sans contredit plus sain que ce qu'on trouve à l'épicerie.

    C'est dans cette optique-là, en tout cas, que personnellement je fais un potager.

    Pour les paniers, c'est plutôt mon père qui me freine. Il sait ce que représente la tâche de travail et ne veut pas s'embarquer là-dedans. Si je démarre le projet par exemple, je suis certaine qu'il pourra pas s'empêcher de s'en mêler! mdr!

    Mais j'ai encore 2-3 années avant d'être libre de mes mouvements. Si les filles marchent cet été, ça va être la course d'un bord pis de l'autre et je ne pense pas pouvoir entreprendre de grand projet!!

    Posté par Charlie Bobine, 23 mars 2007 à 16:53
  • C'est vrai qu'il fait bien envie ton panier Melodie!
    C'est important d'encourager les producteurs locaux et j'ai de la chance d'avoir une epicerie fruits et legumes qui s'approvisionne en majorite chez les agriculteurs du coin.
    En ce moment, je suis en plein dans mes semis et je devrais bientot pouvoir recolter les fruits et legumes de mon potager. Le gout est incomparable avec les legumes des grandes surfaces qui ont ete ramasses une semaine avant qu'ils atteignent notre assiette!
    Sympa aussi ta recette, ca donne bien envie!

    Posté par Pepette, 26 mars 2007 à 20:36
  • Tartine: À ce que tu dis, je vois qu'Équiterre commence à s'ouvrir un peu. Car je me souviens de m'être informée il y a quelques années, et la plupart des fermes de ma région disait spécifiquement dans leur Q & R, qu'ils ne pouvaient pas changer/annuler/reporter les paniers. Mais on pouvait les donner à quelqu'un. J'aime que ça soit plus élastique. Ainsi, plus de gens en profiteront.

    Charlie: Je suis partiellement d'accord avoir toi. Oui, on a encore du chemin à faire, mais on est aussi en avance sur beaucoup d'autres plans (même côté médicaments), même s'il restera toujours des lacunes. La seule bonne réponse, à mon avis, c'est d'être vigilants et conscientisés et de rechercher de la bonne information. Ce n'est pas parce que c'est interdit/autorisé/mal vu/in qu'on doit le faire ou ne pas le faire. Il faut chercher ce qui est bon pour nous.

    Pépette: Moi aussi je suis en plein semis! C'est fou... Au Québec (pardonnez-moi, Québécois chéris), je ne pouvais rien planter dehors avant la fin mai (et ça c'est à Montréal. En Gaspésie, on doit attendre plus longtemps). Donc, ici, je gagne pratiquement 2 mois ! Ah, les bonnes tomates cerises que je dégusterai!

    Posté par Mélodie, 27 mars 2007 à 00:47
  • Je te souhaite plein plein plein de soleil pour les faire rougir, ces petites tomates! Je suis très loin de penser à mes propres plans...
    Pour ce qui est d'Équiterre, je présume que la réponse officielle et les Q & R présentent la chose avec moins de souplesse que les fermiers eux-mêmes. Ils se protègent probablement ainsi d'une invasion de demandes spéciales en tous genres, mais sont en général très enclins à satisfaire les petites demandes isolées et faites gentiment. Ça fait maintenant 5 ans que j'ai ce privilège sans aucune difficulté avec ma fermière compréhensive et j'ai des amis qui vivent la même chose avec une autre ferme. Tout est dans le contact individuel, je pense... Et c'est en plus très cohérent avec la démarche elle-même : on devient partenaires.

    Posté par Tartine, 27 mars 2007 à 22:43

Poster un commentaire