Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

19 avril 2007

La campagne suédoise : Deuxième partie

Notre séjour scandinave n'a pas été très, très long, mais nous avons quand même eu la chance de visiter la campagne suédoise une deuxième journée. Le premier jour nous avait menés un peu plus à l'intérieur des terres, mais le deuxième allait nous faire voir la côte. Cette fois-ci, même si notre horaire était toujours ouvert aux découvertes et au hasard, nous avions quand même quelques arrêts planifiés.

Comme pour nous motiver, la température qui était pluvieuse depuis la veille s'est soudainement éclaircie au moment où nous avons pris le volant. C'était bon signe! Nous avons donc suivi la route panoramique, nous arrêtant bien entendu pour prendre des photos de maisons rouges et d'églises blanches, pour nous rendre à notre premier marqueur, Hovs Hallar.
31___Hovs_Hallar
Aujourd'hui, Hovs Hallar est une réserve naturelle, mais on dit (les livres disent) que cet endroit était habité, ou du moins visité, à l'âge de bronze, donc aussi loin que 2 500 ans avant Jésus-Christ. Pas jeunes, jeunes, ces pierres... On y a passé environ 45 minutes, question de se délier les jambes et de parcourir quelques sentier qui nous permettent d'explorer le coin, de marcher dans les herbes folles, d'escaler des collines de pierres, de traverser des trous situés dans ces mêmes pierres, et de marcher au bord de l'eau. C'était un superbe endroit pour prendre une pause de la route. Mais comme l'heure avançait, et que nos estomacs commençaient à gronder, il fallait repartir vers notre deuxième marqueur, car nous savions qu'un petit café sympa nous y attendait... Donc, quelque temps plus tard, nous sommes arrivés au phare de Kullen, phare toujours opérationnel situé à 79 mètres au-dessus du niveau de l'eau. Sa situation en fait le plus haut phare de la Suède. Assis au petit café tout près du phare, dégustant notre gâteau suédois le regard perdu vers la mer, on se serait presque crus en Gaspésie si ça n'avait pas été de l'accent des gens qui nous entouraient.

Comme le temps se couvrait et qu'une pluie fine commençait à tomber, nous avons décidé de nous diriger vers notre deuxième auberge de jeunesse, située à Skäralid. Une fois là-bas, nous avons fait face à quelques petits obstacles: il pleuvait maintenant à verse, il n'y avait personne à la réception, et nous étions incapables de rejoindre quiconque par téléphone. Presque une heure plus tard, un peu amers, nous avons réussi à parler aux propriétaires et notre déception a vite fait place à l'allégresse, car on nous a appris que nous étions seuls dans cette magnifique maison jaune située à l'entrée du parc national Söderasen. Comme il pleuvait, nous ne l'avons pas arpenté, mais nous en avons tout de même apprécié le décor.

Et maintenant que l'heure du souper approchait, il nous fallait un plan. Jusqu'à maintenant, même si nous avions eu d'excellents repas, trouver des restaurants avait été un problème. Eh bien, cette fois-ci ne fut pas différente. Après avoir tourné en rond pendant une heure dans un mini-village où s'y cachait un excellent restaurant de cuisine suédoise typique, c'est-à-dire avec de l'oie, nous l'avons trouvé pour apprendre qu'il fermait à 18h (il était maintenant 19h). Donc, nous avons repris la route pour nous rendre à Klippan, une ville un peu plus grosse située à environ 10 km. Encore une fois, nous avons cherché et cherché un petit resto sympathique suédois, mais pas de chance. Nous avons donc opté pour une pizzeria où les proprios/chefs n'avaient pas l'air bien sympathiques, mais où la pizza s'est avérée très bonne (pour moi du moins). Comme notre suédois laisse "un peu" à désirer, j'ai commandé une pizza que je pensais être au jambon mais qui finalement était aux crevettes! Pas grave, j'aime tout, surtout quand j'ai faim. Mon GG a eu moins de chance. La pizza au salami et à l'ingrédient non identifié (qu'il croyait probablement être des poivrons) s'est avérée être une pizza au salami et aux oignons, un légume qu'il déteste. Je lui ai bien offert d'échanger d'assiette, mais fier (?), il a refusé. Tant pis. Moi, j'ai dévoré la mienne. Mais n'allez pas croire que je suis méchante et que le pauvre enfant s'est couché le ventre vide! L'homme des cavernes en lui a refait surface en revenant à l'auberge, et je l'ai retrouvé au lit avec un cidre à la main et une barre de chocolat et un sac de chips dans l'autre. Donc, séchez vos larmes...

Posté par melodie1974 à 14:53 - Chroniques scandinaves - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Wow, superbe la maison jaune!! Bien que j'abonde avec GG pour le mariage chips et chocolat, il me semble que tu pourrais lui concocter une petite recette pour lui faire aimer les oignons... (Ça a bien marché avec le chou-fleur...)

    Posté par Tartine, 20 avril 2007 à 03:27
  • allo, une fois de plus le recit est encore beau.La belle maison jaune valait à elle seule un séjour.GG fait vraiment pitié quand il ne comprend pas le menu ah.

    Posté par cloclo, 20 avril 2007 à 21:26
  • En fait, GG fait pitié tout court Pauvre enfant! Mais non ! Et il aime "parfois" les oignons, genre quand ils sont frits et qu'ils ne goûtent pas l'oignon

    Posté par Mélodie, 24 avril 2007 à 01:11
  • l'émission de télé

    Allo Véro l'adresse de l'émission c'est: Tva.canoe.com (Diffusion en direct) le vendredi matin mais chez-vous elle est visible vers une heure de l'après-midi...
    Bye

    Posté par Suzanne, 24 avril 2007 à 15:54

Poster un commentaire