Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

08 août 2007

Acte II : En campagne ou la région des fjords et la route de l'Atlantique

133___Entre_Bergen_et_Balestrand

137___Entre_Bergen_et_BalestrandNous avons quitté Bergen sous la pluie en direction de Balestrand où nous voulions poser notre tente. Entre ces deux endroits, il y a moins de 300 km, mais parcourir 300 km sur les routes norvégiennes prend plus de huit heures! Premièrement, les paysages sont si beaux qu'on veut constamment s'arrêter. Deuxièmement, il y a toujours des petits villages ou des églises en bois debout à visiter et troisièmement, les routes étroites et sinueuses où circulent camions et roulottes nous empêchent d'avancer très rapidement. Mais comme nous n'étions pas pressés, ce fut un plaisir de traverser ces routes qui nous mènent des vallées fertiles aux neiges éternelles et qui débouchent toujours sur un magnifique fjord. Cette fois-ci, nous avons longé le Sognefjord pour arriver à Balestrand au moment même où le soleil se montrait le bout du nez. Nous avons donc pu nous promener dans ce petit village coquet et romantique, très prisé des artistes au 19e siècle.

 

164___Entre_Balestrand_et_GeirangerLe lendemain, hourra ! La pluie avait cessé. Bonne nouvelle, car on repartait en camping vers le fjord de Geiranger, un fjord qu'on décrit souvent comme étant le plus grandiose et qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette fois-ci, en chemin, nous n'avons pas qu'atteint des neiges éternelles, mais aussi un glacier, le Briksdalsbreen. C'est incroyable de passer d'un petit village "fjordesque" au climat tempéré à un glacier en si peu de temps! Nous n'avons pas fait la randonnée de quatre heures pour nous rendre jusqu'au sommet du glacier, mais nous avons quand même pris le temps de faire une promenade et de nous en approcher. Après cet arrêt de quelques heures, nous sommes repartis vers Geiranger où nous avons planté notre tente au pied d'une chute. Romantique, non? Oui, mais aussi très bruyante cette force de la nature...

 
194___Geiranger[Essayez de voir la ferme à droite des chutes.] Après cette nuit passée au pied d'une chute, et avant de reprendre la route, nous avons fait une balade sur le fjord de Geiranger. Pendant une heure et demie, le bateau sur lequel nous nous trouvions a sillonné ce magnifique fjord bordé de falaises abruptes impressionnantes et de nombreuses chutes. Et comme si ce n'était pas assez, en portant bien attention, on pouvait voir, perchées sur ces falaises, des fermes (photos ici). Au 18e et au 19e siècles, il y avait des fermes nichées dans ces roches où l'on faisait pousser des fruits et des légumes, mais où on élevait aussi des animaux, comme des vaches et des moutons. Peu à peu, les familles ont abandonné les fermes pour déménager au village et en 1960, plus aucune n'était habitée. Un comité de préservation de la région les restaure pour commémorer ce pan d'histoire peu ordinaire. Certaines de ces fermes étaient si près de la falaise que les fermiers devaient attacher leurs enfants à des poteaux pour éviter qu'ils ne tombent dans le vide. En plus, c'est même dans une de ces fermes restaurées, celle de Skageflå, que le couple royal de Norvège et leurs invités ont fêté leur 50e anniversaire de mariage.

212___Route_des_TrollsAprès cette croisière, il était temps de reprendre la route, et encore une fois, nous avons été sans mots. Nous savions que pour nous rendre à notre prochaine destination, soit la route de l'Atlantique, il nous fallait passer par la route des Trolls, une route extrêmement sinueuse composée de 11 épingles très serrées, mais nous avons tout de même était abasourdis. Du haut du promontoire, on dirait une piste de voitures de course pour enfants. Mais une fois sur la route, c'est une autre histoire, car un embouteillage sur la route des Trolls n'est pas un embouteillage normal. Le problème, c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'espace pour se tasser. D'un côté, c'est un mur de roches, alors attention à la peinture de la voiture, et de l'autre, eh bien, c'est le vide, alors attention tout court. Chapeau à GG qui a conduit en vrai petit troll norvégien!

224___Route_de_l_AtlantiqueFinalement, en fin de journée, nous avons atteint la fameuse route de l'Atlantique. Cette route d'environ 9 km est composée de huits ponts. Celui qui nous accueille (celui de la photo), est incroyable, et nous pensions que toute la route serait ainsi. Malheureusement, ce n'est pas le cas, et après toutes les merveilleuses découvertes des derniers jours, je dois avouer que nous avons été un peu déçus, car ce détour est coûteux en temps et en argent, car une fois la route complétée, pour continuer son chemin, il faut prendre deux traversiers, ce qui est plutôt dispendieux dans ce pays. Mais comme il y a toujours un bon côté à tout, il faut dire que nous avons bien aimé notre nuit, malgré des voisins ronfleurs, car nous avions vraiment l'impression d'être au milieu de nulle part.

228___Route_de_l_Atlantique

Posté par melodie1974 à 18:18 - Chroniques scandinaves - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    que de belles photos elle pourraient être présentées dans des revues spécialisés.Le recit est encore bien fait et les routes n'étaient vraiment pas pour moi.Ton G.G. est bien bon conducteur pour faire de pareils trajets.

    Posté par cloclo, 09 août 2007 à 16:21
  • wouah, mais quelles routes !!! C'est vraiment in-croy-able ce parcours sinueux. On croirait un photomontage tellement ça semble irréel !
    Chapeau à GG pour ce circuit Formule 1

    Posté par Genevieve, 09 août 2007 à 16:29
  • Wow! C'est magnifique. Pour reprendre tes mots, on dirait vraiment un autre monde.

    Posté par Marie, 09 août 2007 à 22:08
  • Merci pour les compliments photographiques. Il faut dire qu'avec tous ces magnifiques paysages, et au nombre de photos qu'on prend, il y en a bien quelques-unes qui sortent bien

    Posté par Mélodie, 14 août 2007 à 22:42
  • Les voisins ronfleurs ont eu l'avantage d'écourter vos nuits et ainsi vous donner plus de temps (mais moins d'énergie? zut!) pour explorer à fond et prendre des photos superbes. Merci les voisins ronfleurs! C'est nous qui sommes contents...

    Posté par Tartine, 15 août 2007 à 02:57

Poster un commentaire