Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

23 août 2007

Acte V : Tout ce qui monte doit redescendre ou l'arrivée à Oslo

392___OlsoJeudi, minuit. Nous traversons finalement le seuil du Cochs Pensjonat. Nous venons d'arriver à Oslo, dernière étape de notre voyage. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre, car certaines personnes nous avaient dit avoir aimé la ville, alors que d'autres l'avaient détestée. Heureusement, nous, nous l'avons adorée! Même qu'en rentrant à Portsmouth, Oslo nous manquait énormément. Souvent, au cours des jours qui ont suivi notre retour, la ville d'Ibsen faisait surface dans nos conversations et sa mention était indubitablement suivie d'un "Ahhhh, Oslo".

369___OlsoMais qu'est-ce qu'Oslo avait de si spécial pour tant nous charmer? Un peu de tout et un peu de rien. Oslo, capitale de la Norvège, est une métropole, mais ses 550 000 habitants font d'elle une "assez-petite-grande-ville" qu'on peut découvrir pas à pas. Au premier coup d'oeil, il est évident qu'elle n'est pas aussi jolie que la colorée Stockholm et qu'elle n'offre pas de paysages aussi grandioses que ceux de la région des fjords, mais elle nous attire quand même. En plus, elle nous rappelle un peu le Québec. Oui, vous avez bien lu. Oslo nous faisait un peu penser à Montréal: une métropole culturelle ni trop grosse ni trop petite, de multiples quartiers tous différents (indien, étudiant, portuaire, etc.), une architecture tantôt jolie et impressionnante, tantôt plutôt moche, des rues pas trop sales, mais pas trop propres non plus, d'excellents restos, des cafés, des bars, des librairies et, en plus, un sympathique pub norvégien, Bjørungs, juste au pied de notre auberge. Tout pour être heureux!

389___OlsoNous avons donc adopté Oslo presque instantanément et nous avons voulu la visiter le plus possible, ce qui veut dire que nous avons usé nous souliers à la corde et que nous avons découvert les nombreux quartiers, car tout ce qu'on voulait voir était éparpillé à travers la ville. La première journée, nous sommes allés vers l'est pour visiter le musée Munch, là même où en 2004, le Cri et la Madone ont été volés. Elles ont été heureusement recouvrées et sont présentement en restauration. Vous pouvez en lire plus, ici. Après cette visite, nous sommes repartis vers le centre où nous sommes allés, cette fois, visiter la Nasjonalgalleriet, le musée national des Beaux-Arts, où nous avons pu admirer "en vrai" un autre Cri (Munch en avait peint quelques versions). Nous avons ensuite remonté la Karl- Johansgate, l'avenue la plus célèbre du pays, pour aller fouiner autour du palais qui se dresse tout au bout de la rue. Là-bas, mon GG a eu la brillante idée d'aller visiter la petite boîte (vide) où se tient habituellement un des gardes du palais. Eh bien, elle la petite boîte était peut-être vide, mais elle était tout de même surveillée, car dès que GG y a mis les pieds, un garde royal armé d'un fusil plutôt convaincant lui a vite fait savoir qu'il était mieux d'en sortir. Quelle anecdote savoureuse ça aurait été si GG s'était retrouvé en prison royale norvégienne deux jours avant notre retour...

381___OlsoLe lendemain, notre tournée des musées n'était pas terminée. Comme la plupart des musées sont gratuits à Oslo, nous voulions en profiter. Cette fois, nous sommes partis vers le sud, en direction du joli quartier coloré de Christiana Torv, et nous sommes arrêtés au musée d'art moderne Astrup Fearnley. Bon, l'art moderne... Est-ce que j'aime ou non? Je ne sais pas trop. (Vous pouvez voir quelques oeuvres, ici et vous faire votre propre idée) En tout cas, tout ce que je sais, c'est que j'ai pu admirer deux toiles d'Andy Warhol, et ça, ça a fait mon bonheur! Nous avons aussi visité le musée d'art contemporain situé juste à côté où les oeuvres ont plutôt l'air traditionnelles comparées à celles du musée d'art moderne...

405___Olso___Parc_VigelandLe troisième jour, dimanche, notre dernier jour, nous sommes allés au nord, au parc Vigeland que je désirais ardemment visiter. En ce qui me concerne, la visite de ce parc vaut à elle seule un séjour à Oslo. Dans ce parc s'élèvent 212 sculptures réalisées par Gustav Vigeland. Ce dernier a commencé à travailler à ce projet en 1924 et il y travailla jusqu'à sa mort, en 1943. Le parc tel qu'il est aujourd'hui ouvrit ses portes en 1950 seulement, donc l'artiste n'a pas pu admirer le résultat final de l'oeuvre de sa vie. Toutes les sculptures, que vous pouvez admirer ici et ici (et dans mon album photos à droite de l'écran), représentent l'humanité. Certaines sont si touchantes qu'on se demande comment un bloc de granite peut nous émouvoir ainsi. En ce qui me concerne, le dévouement et la ténacité nécessaires à la réalisation d'un tel projet me chavirent. L'artiste n'a pas que sculpté une, deux, dix ou vingt sculptures pendant une ou deux années. Il a créé une oeuvre gigantesque pratiquement inégalée et il y a travaillé jusqu'à son dernier souffle. On ne pouvait demander meilleure fin à notre séjour norvégien...

Posté par melodie1974 à 01:04 - Chroniques scandinaves - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Superbe :))

    Je tenais à vous feliciter, oui votre recit sur Oslo and co, est particulierement bien reussi et c'est très gentil a vous finalement d'en faire profiter vos potentiels visiteur ) J'ai aimer le coté clair du texte et les photos ) Merci pour cette escapade !

    A tres vite )

    Bonne Soirée +++

    Posté par SSP (TRIVAGO), 26 novembre 2007 à 21:26
  • Une fin toute en culture, sympa comme tout. Merci encore de partager avec nous vos voyages!

    Posté par Caroline, 23 août 2007 à 15:06
  • Merci d'être là pour les lire Ça me fait du bien de les écrire, car c'est un peu comme un journal de voyage pour moi. Je revis les moments et je les garde pour la postérité (en espérant que je ne perde pas le contenu de mon blogue soudainement...)

    Posté par Mélodie, 29 août 2007 à 23:32

Poster un commentaire