Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

13 janvier 2011

Noël en Allemagne et en Autriche - Une semaine à Sankt Johann im Pongau

V_ro___Sk_Johann

À part notre virée à Salzbourg, notre semaine à Sankt Johann im Pongau fut plutôt tranquille. Sankt Johann est une petite ville est située dans les montages. En été, ça ressemble aux paysages de "La Mélodie du bonheur" (car c'est dans ce coin-là que ça a été filmé!) et en hiver, c'est féerique: rivière turquoise qui traverse la ville (on se croirait presque à Matane...), montagnes enneigées qui attendent qu'on aille skier, énorme église, point central du village, Wiener Schnitzels dans tous les restaurants, petits et grands, etc. Un petit coin tranquille, parfait pour passer une semaine en famille à relaxer et à s'amuser.

No_l_175

[vue de notre balcon]

Pour ceux qui voulaient relaxer, l'Alpenland convenait très bien. C'est un hôtel plus très jeune, mais avec beaucoup de charme: ça ressemble à un gros chalet suisse. Tout est très douillet. Les chambres sont grandes et elles ont toutes un balcon. Bien habillés, on pouvait y passer quelques heures, car le soleil plombait. De plus, l'hôtel a un hall invitant où on peut s'y installer pour lire, prendre un verre ou simplement écouter le pianiste. Tout à fait agréable.

Pour ceux qui voulaient bouger, c'est aussi l'endroit parfait. On pouvait se balader dans les rues en pente et prendre des photos...

... de drôles de statues

No_l_116

... de l'église gothique

No_l_113

... de belles Gasthaus.

No_l_108

 

Pour ceux qui voulaient dépenser plus d'énergie, c'était aussi l'endroit rêvé, car il y avait le centre de ski alpin, juste à côté.

Il faut d'abord prendre une cabine. Oh boy, c'est haut...

No_l_074

Puis, on fait semblant de sourire, mais dans le fond, on fait une prière. La côte est un peu plus raide que celle du Mont-Castor de Matane.

No_l_077

Au moins, en arrivant en bas, il y a l'après-ski...

No_l_083

 

Pour ceux qui recherchaient des aventures moins dangereuses, il y avait les pistes de ski de fond. 

Ça, c'est père et fille au départ.

No_l_164

Ça, c'est le père qui nous fait des tatas de loin. Ai-je oublié de mentionner que c'est un fondeur d'expérience?

No_l_136

Ça, c'est le genre de paysages qu'on avait autour de nous.

No_l_154

No_l_157

Ça, c'est ce qu'on a trouvé après une dizaine de kilomètres!

No_l_147

Ça, c'est ce qu'on a fait rendus là.

No_l_151

On y retournerait, à Sankt Johann? Demain.

Posté par melodie1974 à 13:02 - Chroniques austro-allemandes - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah, joli et tempting!

    Posté par Caroline, 13 janvier 2011 à 20:33
  • et en plus notre grand repas de Noël avec ses 5 services

    Posté par cloclo, 13 janvier 2011 à 22:10

Poster un commentaire