Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

05 février 2011

Arrêt à Naples

Il y a quelques jours, une amie m'a dit qu'elle préparait un voyage en Italie. Je suis super heureuse pour elle, mais aussi tellement jalouse! L'Italie est une de mes destinations préférées. Toutes ses régions sont différentes, alors on peut y aller à plusieurs reprises sans revivre la même expérience. J'ai déjà parlé de notre virée à Rome (ici) et de mon arrêt éclair avec tantine et cousine à Domodosola dans le nord de l'Italie (ici), mais je me rends compte que je n'ai pas parlé de la Sicile ni de la Toscane, alors je me reprends. Ça va me réchauffer le coeur en ces temps de froid et de grippe et ça aidera peut-être celles qui préparent leurs promenades italiennes...

En mars 2008, GG et moi avons décidé d'aller passer une semaine en Sicile. De l'Angleterre, c'est assez facile de s'y rendre: petit vol entre Londres et Naples, puis location de voiture pour aller jusque dans la botte de l'Italie où nous prenons un traversier pour la Sicile.

Notre premier arrêt fut Naples. Naples divise les gens: certains tombent amoureux de la ville, d'autres la détestent et jurent de ne jamais y retourner. En ce qui nous concerne, notre opinion est plutôt tiède. On avait déjà fait un petit arrêt à Naples en revenant de Pompéi. On y avait mangé une excellente mozzarella di buffala mais une très décevante pizza... (Oui, je juge souvent les villes selon la qualité de la bouffe qu'elles m'offrent...) Cette fois-ci, même histoire: visite un peu décevante, mais pas horrifiante. En fait, ce qu'on a aimé à Naples, c'est le chaos total de la ville: les voitures circulent un peu partout et n'importe comment, sans tenir compte des signes ou des feux de circulation; il y a souvent trois personnes sur un scooter (sans casque, évidemment); les restaurants ferment et ouvrent un peu au gré de leur envie, sans respecter les heures inscrites à leurs portes; les gens ne sont pas des plus amicaux; il y a des chats errants partout; des bijoux architecturaux côtoient des tas d'ordures, etc. Cela dit, voir un tel chaos organisé, ça change du luxe aseptisé et réglementé dans lequel on vit.

Naples en quelques photos

001___Chats___Naples

Chats sur un toit, vue de notre chambre Hostel of the Sun (super auberge, en passant)

008___Ruelle___Naples

Il y a des cordes à linge partout, même dans des endroits sombres et pas très propres

009___Naples

Le vieux côtoie le neuf

012___Lundi_de_P_ques___Naples

Une procession du lundi de Pâques

010___Graffiti___Naples

Il y a des choses communes à tous les peuples. Ici, le "Fuck the police" italien

 

Posté par melodie1974 à 10:12 - Chroniques italiennes - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est drôle comme notre appréciation de la ville se reflète dans nos photos. Les tiennes ne sont pas particulièrement inspirantes, en opposé à celles de Portsmouth et autres. Dommage que tu n'aies pas aimé! Au moins tu as la satisfaction d'y avoir été!

    Posté par Eurotrip Tips, 06 février 2011 à 19:12
  • C'est vrai qu'elles sont plutôt ternes Faut dire que c'était nuageux et qu'on n'est restés qu'une journée. Ma cousine y a passé presque une semaine je pense et elle a adoré, alors je donne quand même le bénéfice du doute à la ville. C'est pas elle le problème, c'est moi Le plus drôle, c'est s'il voulait, mon chum pourrait sûrement être transféré en Europe et ce serait justement là! De toutes les villes qu'on a aimées, on atterrirait là!

    Posté par Melodie1974, 06 février 2011 à 19:37

Poster un commentaire