Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

04 mars 2011

Bienvenue à Bologne

Histoire de profiter de notre voyage au maximum et de découvrir de nouveaux endroits, nous avons décidé de passer trois jours dans la région de Bologne, en Émilie-Romagne, et ce fut une bonne décision. Nettement moins touristique que ses voisines Venise et Florence, Bologne est une ville universitaire vivante où il fait bon manger... comme on le voit sur cette photo de GG, heureux de déguster ses premières "vraies" pâtes bolognaises:

Italie___Toscane_030

 

À part manger, on a arpenté Bologne de long en large. La ville, en briques rouges, est magnifique. Les gens sont calmes, et on est loin du chaos italien qui règne passé Rome. Le lundi, on peut presque dire que c'est une ville morte, car presque tout est fermé.

Italie___Toscane_068

 

Partout en ville, il y a des fontaines, et tout le monde vous le dira (habitants, hôteliers, office de tourisme), c'est la meilleure eau en ville. N'hésitez pas à remplir vos bouteilles. (Oui, le bord a l'air suspect, mais l'eau qui sort du monsieur est bonne.)

Italie___Toscane_058

 

Bien sûr, à Bologne, il faut aller visiter la torre Asinelli, d'où on a la plus belle vue qui soit. On commence par se rendre à la tour.

DCP_0709_2

Puis, on monte plus de 500 marches (heureusement qu'on a rempli notre bouteille d'eau à la fontaine plus tôt), on arrive en haut et on se fait photographier par notre chum qui, soyons francs, ne cherchait qu'une excuse pour prendre le jeune couple en photo.

DCP_0718_2

Ensuite, on regarde les beaux paysages. La ville semble encore plus rouge de haut.

Italie___Toscane_063

Et là, on prend un drôle d'angle qui nous donne tout à coup le tournis. C'est le temps de redescendre.

Italie___Toscane_067

 

Après tant d'émotions, on retourne à l'hôtel faire la sieste, pour ressortir plus tard, quand la chaleur oppressante sera passée et que les gens auront déserté les rues. Comme à Venise, Bologne se vide énormément le soir. C'est une ville universitaire, alors vous y trouverez beaucoup de jeunes gens, mais vous aurez quand même les rues à vous.

Italie___Toscane_033

 

Mes adresses chouchou:

L'hôtel Imperial: Quand GG m'a dit qu'on allait rester à l'hôtel Imperial, j'ai été déçue. Oui, l'hôtel avait l'air bien, mais il était à 25 minutes de bus du centre-ville. Pas génial pour s'imprégner d'une ville. Mais j'avais tort. L'hôtel était peut-être loin du centre, dans une banlieue perdue où il n'y a rien à faire, mais c'était super bien. Il était presque neuf, les chambres étaient grandes et propres, le petit-déjeuner, inclus, était très bon et enfin, le bus 25 venait directement à l'hôtel. Pour 1 euro (billet à la réception), on pouvait se rendre en ville.

La Sorbetteria Castiglione: On a mangé d'excellents gelatos à Rome, mais Bologne ne donne pas sa place, surtout ici. Les gens y sont super gentils et vous font goûter à tout si vous le demandez. On a visité l'endroit quelques fois...

A.F. Tamburini: une petite épicerie fine/petit resto où on peut acheter tout le nécessaire (jambon, fromage, salades préparées, etc.) pour se faire un délicieux pique-nique de fortune.

Italie___Toscane_075

 

Posté par melodie1974 à 09:25 - Chroniques italiennes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire