Les humeurs de Mélodie

Chroniques diverses d'une Québécoise en Angleterre revenue au Québec et vivant à Aylmer.

31 mars 2011

Visite en Émilie-Romagne

La région de l'Émilie-Romagne est riche côté nourriture. Dans un rayon de quelques kilomètres, on retrouve le berceau du "vrai" prosciutto (Parme), du "vrai" parmesan (Reggio) et du "vrai" vinaigre balsamique (Modène). Si on a beaucoup de sous, on peut s'inscrire à un tour organisé d'une journée qui nous trimballera de maison de fabrication en maison de fabrication où on en apprendra plus sur les méthodes et où on nous nourrira sûrement très bien.

Si on a moins de sous, on prend sa voiture, on se déplace seuls et on prend pour vérités les livres dans lesquels c'est écrit: "Bla-bla-bla la région regorge de petites maisons de fabrication artisanales. Si vous voyez une affiche brune d'agrotourisme, vous pouvez aller cogner à la porte et demander à faire une visite bla-bla-bla". Eh bien, c'est ce qu'on a fait pour le prosciutto. Dans un rang perdu près de Langhirano, on a vu les fameuses affiches brunes. On a donc choisi une maison et on est allés sonner. Après quelques minutes, un homme est venu nous ouvrir. C'était Massimo, le propriétaire. Il était bien gentil, mais ne parlait qu'italien. Avec un mélange de français, d'anglais et d'espagnol, on a réussi à lui dire qu'on voulait visiter et en apprendre plus sur la production de prosciutto. Il a trouvé très bizarre qu'on arrive seuls, comme deux cheveux sur sa soupe, mais il a accepté de nous faire faire une visite éclair pendant laquelle on a vu des jambons qui étaient en train de se faire saler et la caverne d'Ali Baba, où il y avait des milliers de jambons suspendus. Certains seront là pendant plus d'un an.

Italie___Toscane_036

[GG et Massimo. L'un est fier de lui, l'autre se demande ce qui se passe ici]

Massimo doit avoir bien ri en entrant chez lui ce soir-là... GG et moi nous remémorons cette aventure avec humour, mais disons qu'on n'a pas essayé la même chose pour le parmesan ni pour le vinaigre. On a plutôt décidé d'aller dans de petites épiceries et de parler aux gens derrière les comptoirs, qui était super gentils et tout aussi connaisseurs. On a goûté à un tas de parmesan (et on a vu les roues... Seigneur! C'est gros comme un pneu.) Saviez-vous que la croûte du parmesan se mange? Ce n'est pas un genre de cire, comme je l'ai longtemps pensé, mais que la croûte du fromage qui s'est solidifiée en vieillissant. On a aussi étudié les différents vinaigres balsamiques avant d'en acheter un à 27,50 euros... Oui, c'est cher, mais il m'en reste encore un peu (achat septembre 2008). Ce vinaigre, épais, sirupeux et sucré, est utilisé cru et seul. On ne le fait pas chauffer. On se fait une assiette de copeaux de parmesan et de prosciutto ou de mozzarella fraîche et de prosciutto, avec peut-être quelques pêches mûres en quartier, et on verse quelques gouttes dessus. Un délice.

Italie___Toscane_076

[GG avec son jambon. Je ne sais pas s'il le mange, le renifle ou l'embrasse...]

 

Une journée dans la région de Reggio et de Parme, ça ressemble donc à ça: on se promène, on visite, on mange et on boit. Les Italiens savent vraiment profiter de la vie...

 Italie___Toscane_039

[Parme]

DCP_0690

[Parme]

Italie___Toscane_042

[Une soeur bleue!]

 

Bien sûr, visiter, ça donne soif, donc il faut s'arrêter pour l'apéro ici et là. Passé 16h, l'expresso, on ne prend plus ça. On prend du vin. Vous pouvez toujours commander une boisson gazeuse ou de l'eau, mais sachez que ça vous en coûtera au moins le double. Ce qui est génial en Italie (presque partout sauf dans les grandes villes touristiques), c'est que si on commande un verre de vin ou une bière vers la fin de la journée, entre 16h et 19h, disons, on nous apporte toujours (gratuitement) quelque chose à grignoter: noix, croustilles, olives, petites bruschettas, etc. Ce n'est jamais les meilleurs hors-d'oeuvre au monde, mais ça bouche un coin et tout ce qui est gratuit, on aime!

Italie___Toscane_054

[fin de journée à Parme]

 

Je n'ai pas d'adresses à recommander en région, mais si les tours gastronomiques vous tentent, les chers comme les moins chers, il y a beaucoup d'information sur le site de TripAdvisor.

Posté par melodie1974 à 10:04 - Chroniques italiennes - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Miam miam! Quelle belle région!

    Posté par Caroline, 31 mars 2011 à 14:23
  • Bien dit, Caro! "Miam miam" résume tout

    Posté par Melodie1974, 31 mars 2011 à 14:27
  • Thanks for your very nice comments at my site, I appreciate it Love your photos here....gives me the travel bug (again)!

    Posté par Tina, 08 avril 2011 à 11:16

Poster un commentaire